Changement d’adresse

Afin d’avoir une adresse Web incluant le titre de mon blog, je dois le transférer sur un nouveau compte. Vous me retrouverez dorénavant à cette adresse:

http://moutonbleu.wordpress.com/

À bientôt!

Audrey

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Vous connaissez Boule?

Non? Et bien je vais vous le présenter. Pour faire une histoire courte, ma chienne adorée Sally est décédée à l’âge de 13 ans en 1995. Je rêve depuis d’avoir un nouveau chien dans ma vie, mais les circonstances ont fait que je ne pouvais jamais le faire (mère réticente, appartement qui n’accepte pas les animaux, travail trop exigeant, etc.) Lorsque je suis revenue vivre chez ma mère en 2002 et que je me suis mise à travailler à la pige, les circonstances étaient idéales pour accueillir un petit chien chez moi, malheureusement ma mère refusait catégoriquement de m’accorder cette joie. Sept ans plus tard, je suis très malheureuse chez ma mère, je lis une annonce dans le site kijiji Montréal et en voyant le petite bouille ci-dessous, je tombe en amour. Après quelques discussions avec ma mère je réussis à la convaincre (ahem!) des bienfaits d’avoir un chien de nouveau. En fait, j’ai décidé que j’allais avoir ce chien et elle a cédé. Je sais, ce n’est pas gentil d’imposer sa volonté sur une personne âgée, mais si je vais prendre soin de ma mère dans son âge d’or, je dois pouvoir faire les choses qui me rendent heureuse moi aussi. J’ai un très fort instinct maternel et je n’ai pas d’enfant, me priver d’un bébé poilu est me faire du tort, et si je suis trop malheureuse, comment puis-je rendre les gens autour de moi heureux? Je suis certaine qu’elle va fondre aussi en le voyant. Elle fait la dure, mais elle aime les chiens aussi. Roger lui est déjà gagné. Nous sommes allés rendre visite à notre futur toutou hier et ils ne se lâchaient pas.

Le voici donc, le petit cocker anglais. J’ai décidé de l’appeler Boule, comme dans la BD Boule et Bill. Je sais, Bill est le chien et Boule le petit garçon, mais je préfère Boule pour un chien.

Boule BB

Qui pourrait résister à un pareil petit visage? Il est encore plus beau en personne et tellement doux et gentil de caractère, je suis certaine que nous allons être les meilleurs amis du monde. La raison pour laquelle nous ne sommes pas ensemble, est que je me suis mis beaucoup de travail à terminer avant la fin de la semaine. Nous n’avons pas eu l’occasion de prendre des vacances cet été car l’été est la haute saison pour Roger et il ne peut s’absenter. Nous avons réservé un chalet à Trois-Pistoles pour trois nuits, à partir de vendredi prochain. À notre retour, j’irai chercher mon doudou et nous finirons nos vacances ensemble. La prochaine fois que nous irons en vacances, nous prendrons un endroit qui accepte les chiens et Boule viendra avec nous. Nous allons pêcher l’éperlan, ce qui va être très amusant, mais cela l’aurait été encore plus si Boule était de la partie. Je pense bien qu’il aimerait pêcher le poisson aussi notre ami Boule🙂 L’adoption d’un chien n’était pas prévue dans ma planification de vacances, alors il faut sacrifier une semaine avec Boule à cause que notre réservation et notre emploi du temps nous empêche de le prendre tout de suite.

Vous ne pouvez pas savoir comment je suis heureuse depuis hier. Je ne pense qu’à lui et ça me fait un petit pincement au cœur car il est loin de moi en ce moment, mais je sais que sa première maman en prend bien soin entre temps. J’AI TROP HÂTE!

Donc dorénavant mon blog ne parlera pas uniquement de tricot, mais aussi de Boule🙂 Je vous laisse avec cette photo prise hier chez Mme Martin, l’éleveuse. Il est un peu plus gros maintenant à 18 semaines et il venait de se faire tondre pour la première fois. J’ai hâte de vous montrer d’autres photos!

BOULE 18 semaines

6 Commentaires

Classé dans Uncategorized

La saga du pull écossais

Petit récapitulatif pour comprendre ce qui va suivre. Mes talents de tricoteuse se sont énormément développés depuis les cinq dernières années. Je dois ce développement à Internet et au fait que j’ai commencé à tricoter des vêtements plus compliqués et surtout, de taille adulte. J’ai une affection particulière pour le tricot de pulls pour homme. Depuis que je tricote des pulls pour mon amoureux, mon grand frère L dit toujours « c’est ma fête en juillet » à chaque fois qu’il en aperçoit un nouveau. J’ai donc décidé au début de l’année que j’allais tricoter un pull pour mon grand frère. Je savais qu’il adorait les pulls norvégiens très dispendieux de marque Dale of Norway (allez faire un tour sur ce site, c’est fabuleux). Étant donné que je n’avais pas d’explications pour de tels modèles et que je savais que ce type de pull n’allait pas bien à mon frère (il s’est plaint que lorsqu’il en esseyait un il n’aimait pas les épaules et l’amas de tissus sous le bras, qui est typique des pulls de construction carrée), j’ai plutôt opté pour un pull Fair Isle (écossais) avec une construction différente pour les épaules.

J’ai choisi des fils aux couleurs favorites de mon frère, j’ai mesuré (à son insu) un de ses pulls favoris (pour adapter mon modèle) et me suis mise au travail. J’ai utilisé le livre « Alice Starmore’s Book of Fair Isle Knitting » pour planifier les différents motifs pour le pull etc. Une fois terminé, j’ai apporté le pull chez lui et le lui ai fait essayé. Horreur! Il était trop serré sous les bras. Il a fallu que je le démonte pour faire des ajustements. Voici de quoi il avait l’air une fois démonté :

J’ai premièrement passé un fil à travers les mailles du dernier rang de motif Fair Isle, puis j’ai coupé une maille environ deux rangs en dessous du rang mis en attente sur le fil. Ensuite j’ai tranquillement défait le tricot jusqu’à ce que les manches et le corps soient de nouveau séparés (la construction circulaire a commencé par le bas du corps jusqu’à l’emmanchure, ensuite les deux manches par le bas aussi, puis le tout mis sur une même aiguille circulaire pour le tricot de la poitrine et des épaules jusqu’à l’encolure). J’ai mis les mailles des manches et du corps en attente sur un fil ou une aiguille libre et tour à tour je les ai détricotés de quelques centimètres pour les reprendre en ajoutant quelques mailles de plus dans les augmentations afin d’ajouter un peu de largeur sous les bras. Ensuite j’ai tout repris sur une même aiguille et j’ai ajouté en longueur en effectuant plus de rangs qu’au départ et en ajoutant un motif Fair Isle supplémentaire. J’en suis maintenant rendue à recoudre la partie du haut au reste du pull avec la méthode « grafting », comme pour un bout de chaussette, afin que la couture soit invisible.

C’est compliqué et il a fallu je réfléchisse beaucoup avant d’agir, mais je crois que cela va marcher. Du moins je l’espère, car sinon je ne peux pas garantir que je serai capable de contenir mes larmes ou ma rage. J’aillais oublié les gigantesques zuchinnis qui m’ont été offerts par ma copine Alison. Ne sont-ils pas énormes?! J’en ai donné un à ma belle mère, nous en avons rôti quelques tranches, puis j’ai râpé le reste de la courgette pour faire un gâteau et j’ai congelé le reste pour des gâteaux futurs. Je soupçonne mon amie d’irradier son potager pour faire pousser de tels légumes préhistoriques, mais c’est semble-t-il ce qui arrive quand la jardinière part en vacances et qu’il pleut sans arrêt.

Pour terminer ce billet, je vous montre mes photos de la fête des Vents de Varennes où j’ai finalement eu l’occasion de rencontrer notre chère Biscotte (coucou Louise!). J’ai adoré faire ta rencontre Louise, même si je suis un peu timide (j’espère que ça n’a pas trop parru). Tu es d’une gentillesse énorme et je rêve encore à toute la laine que j’ai vu dans ton kiosque. Malheureusement pour moi, il faut que je mette un frein à mes dépenses alors j’ai dû être très sage et n’acheter que deux rubans à filer.

Fête des Vents de Varennes

Fête des Vents de Varennes

Deux rubans Biscotte et un autre fil complémentaire déjà filé pour un pull très spécial

Deux rubans Biscotte et un autre fil complémentaire déjà filé pour un pull très spécial

Une Biscotte et une Audrey qui a pris trop de soleil.

Une Biscotte et une Audrey qui a pris trop de soleil.

3 Commentaires

Classé dans Uncategorized

De retour après une longue absence

Bonjour à ceux et à celles qui viendront lire ce blog. Vous vous souviendrez peut-être de mon ancien blog, Tricot sous zéro, que j’ai effacé de façon assez soudaine il y a plusieurs mois . Je m’en excuse sincèrement, mais à l’époque, je vivais beaucoup de stress et le maintien du blog me pesait beaucoup sur la conscience. Afin de me remettre sur pied, j’ai senti le besoin de rayer les tâches superflues à mon travail. Sur le coup je me suis sentie soulagée, mais quelques jours plus tard j’ai bien regretté mon geste. Mes amies tricoteuses me manquent et j’ai envie, par ce nouveau blog, de renouer les amitiés qui étaient nées de notre obsession commune.

Avec le temps, j’espère être en mesure d’afficher de nouveau mes modèles gratuits, qui seront disponibles sous format PDF.

Depuis mes derniers billets dans Tricot sous zéro, j’ai créé un blog en anglais où je discute beaucoup de tricot. Je ne ferai pas l’effort de traduire tous les billets que j’écris pour les publier équitablement dans la langue de Molière puis dans celle de Shakespeare. Je vais plutôt écrire au gré du vent et de mes humeurs afin d’éviter de me surcharger l’esprit et de rendre cette expérience d’écriture trop lourde à porter. J’ai aussi développé deux nouvelles passions, le tricot nordique (pulls norvégiens et celtes) et le filage de la laine. Je me suis d’ailleurs offert un magnifique rouet pour mon anniversaire la semaine dernière. Vous pouvez en voir un petit aperçu du rouet et de mon premier fil tissé. Il est maintenant filé double, mis en écheveau, lavé et en train de sécher sur la corde.

Rouet Ashford Traveller

Rouet Ashford Traveller

Je vous souhaite un bon week-end et j’ai bien hâte d’écrire à nouveau sur cette passion qui me tiens de plus en plus fort.

8 Commentaires

Classé dans Uncategorized